07 janvier 2015

A chaud

Evidemment ce n'est pas terrible, mais c'est ma réaction à moi...


Domenico Xobez, chef influent de la grande église gnafronnienne et nouveau député du parti des Frères Gnafrontistes, a déclaré ce matin sa candidature aux prochaines élections présidentielles.
"Il est très très important aujourd'hui de devenir président de la République. Je pourrai porter la voix du grand Gnafron et redonner une direction morale à ce pays qui souffre tant. J'ai beaucoup d'idées qui remettront tout le monde dans le rang, par exemple les enfants devront se tenir par la main deux par deux dans la rue et quand un vieux monsieur dira à un plus jeune de ranger sa chambre, celui-ci devra le faire." Domenico Xabez est ainsi le premier candidat ouvertement gnafrontiste aux présidentielles, sous les tonnerres d'applaudissements des journalistes présents, heureux de se scandaliser.

Une candidature qui a résonné bien étrangement après la fusillade de fin de matinée qui a vu la mort des marionnettistes de la troupe parisienne "Les Charlots du 6". Lors du drame les terroristes ont ainsi crié à plusieurs reprises "C'est bien fait, Gnafron est vengé", faisant référence à une représentation du théâtre de Guignol sulfureuse où les marionettistes avaient notamment représenté Gnafron se faisant rosser par le gendarme, par derrière.

La leader du parti du Front Guignolot, Dominique Cheaubaisse, gnafronphobe bien connue, et ayant fait parler d'elle récemment pour avoir instaurer le permis de s'assoire sur un banc dans la ville dont elle est la maire (ou "la maman" selon son expression), a réagit très rapidement en mettant en cause le candidat Xobez (tout en ayant de grandes difficultés à prononcer son nom d'origine espagnole) : "Je me présente devant vous comme la première opposante au gnafronisme étranger à notre culture qui intoxique ce pays. Même si je suis bien d'accord avec la plupart des idées des Frères Gnafrontistes, évidemment il faut ranger sa chambre, et que nous voteront certainement les mêmes lois au parlement, je suis la seule alternative crédible. Mr Xobez déclare notamment que Gnafron est la figure centrale de la politique en France : au Front Guignolot nous sommes totalement contre ! Gnafron est la figure centrale de la politique en France, mais, en plus il est méchant, et ça fait toute la différence car là, tout le monde comprend bien que c'est sérieux."

Interrogé par la suite directement au Paradis sur lequel il règne en maître, Gnafron, dieu tout puissant, s'est déclaré bien soulagé par la gentille vengeance de la journée, tant il avait été meurtri lors de la représentation de Guignol. Il a ajouté, visiblement accablé : "J'aimerais maintenant qu'on s'occupe de la petite Julie, qui est au CPn°2 de l'école primaire de Chaubont-la-mailleule, et qui a fait un vilain dessin à sa maîtresse, j'en ai du mal à dormir." Certains gnafronniens se sont tout de même déclarés surpris de la soudaine sensibilité de l'entité divine et notamment sur l'idée d'envisager un manque de sommeil. Très rapidement une association de malades en dernier stade du cancer s'est d'ailleurs montée à l'hôpital St-Nectaire. Leur première manifestation demandait notamment et très respectueusement au grand dieu s'il n'avait pas autre chose à faire. Celui-ci n'a pas encore cru bon d'intervenir en leur faveur, ne serait-ce que discrètement, ni répondre à ces revendications.

4 commentaires:

Anonyme a dit…

Bonjour robip,

un coup de dé n'abolira jamais le hasard, et il se trouve que ce même hasard, que certains appellent sérendipité, m'a amené vers votre blog.

Blog que je me permet de polluer; droit que je prends sans vergogne, puisque vous me l'offrez.

L'objet de cette pollution est une invitation. Une invitation à participer à des discussions qui méritent mieux que la nourriture que nous leurs prodiguons actuellement.

D'après ce que j'ai cru comprendre, vous semblez être en relation professionnelle assez proche avec le milieu de l'informatique, et vous semblez avoir développé quelques accointances avec certaines pratiques philosophiques. J'ose donc espérer que le forum que je vous propose devrait pouvoir vous convenir.

Je vous invite donc à venir participer à nos discussions sur le sous-forum politique de developpez.com. Tenez, j'ai choisi pour vous un fil qui, je l'espère, devrait vous intéresser:

http://www.developpez.net/forums/d1408859/club-professionnels-informatique/actualites/politique/parti-liberal-libertarien-france/

Qu'en pensez-vous?

A bientôt j'espère.
r0d.

ropi bo a dit…

Franchement je ne vois rien dans ce commentaire qui ressemble à de la pollution. J'aborde des sujets politiques dans mon blog, ce commentaire parle d'un engagement politique... ça me semble cohérent.

Après... y a un sous-forum politique sur developpez.com ?! trop fort. Je savais pas.
Ensuite je ne pense pas être libertarien. S'il y a un parti qui aurait le potentiel de cadrer avec mon approche individualiste ce serait peut-être le Parti Pirates... mais il faudrait qu'il regarde un peu moins du côté du socialisme, un peu plus du côté du paternalisme libéral, notamment.

Je note le lien... mais je pense qu'on arrive dans des sections de forum de ce style qu'en étant un pratiquant assidu des sections centrales, ce que je ne suis pas. La "communauté" sur internet (et en fait IRL aussi) se construit plus par le comportement que par le sentiment d'appartenance.

Anonyme a dit…

Le commentaire est sans rapport avec le billet auquel il est attaché. D'où mon utilisation du mot "pollution".

Hé oui, il y a un sous-forum politique sur developpez.com. J'en suis un fervent défenseur. Je suis un des fondateurs du site, et depuis le début, une large majorité de l'équipe souhaite supprimer ce sous-forum. Cela fait donc plus de 10 ans que, contre vents et marées, je lutte pour conserver ce petit espace d'expression, car j'estime que d'une part, la politique ça nous concerne tous, et d'autre part, un site spécialisé (n'ayant donc rien à voir, à priori, avec la politique) est un endroit favorable pour la discussion politique, car les affects partisans s'y trouvent limités.

Cela dit, je suis un peu frustré par la qualité des interventions sur ce forum. Le manque de culture politique et philosophique des informaticiens est parfois affligeante. C'est la raison pour laquelle, lorsque je rencontre quelqu'un comme vous, je ne peux m'empêcher de l'inviter à venir participer, dans l'espoir d'élever un peu des discutions.

Je note donc que vous n'acceptez pas l'étiquette "libertarien". Acceptez-vous celle de "libéral"? Quoi qu'il en soit, il m'a semblé que l'hypothèse libérale vous intéressait, c'est la raison pour laquelle j'ai choisi la discussion qui en parle.

Enfin, le sous-forum politique de developpez.com est assez particulier. Déjà, les informaticiens qu'on y trouve ne fréquentent pas forcément les sections techniques du forum. Ensuite, on y trouve pas que des informaticiens. Et je n'y suis pour rien: les quelques personnes qui ont répondu à mon invitation ne sont pas restés. Non pas à cause du "manque de niveau", mais parce qu'ils ont "foutu le bordel" parce que leurs idées étaient trop "politiquement incorrectes". Or ce sont les idées que je préfère. Par exemple, je me revendique, pour ma part, du communisme libertaire. J'ai d'ailleurs travaillé avec le parti pirate espagnol lorsque j'habitais en Espagne.

Enfin bref voilà, c'est pour dire que les gens qui participent au sous-forum politique sur developpez.com sont ouverts et intelligents, mais il leur manque un peu de culture et d'originalité que des gens comme vous pouvez apporter. Je serais donc intimement heureux et honoré de vous lire concernant les sujets qui y sont abordés, et pourquoi pas, que vous veniez y proposer vos propres problématiques :)

Sur ce, je vais aller me boire quelques bières en ville la FOSDEM commence dès ce soir autour d'un verre :)

Bon week-end.
r0d.

ropi bo a dit…

Merci en tous cas r0d. C'est très sympa.
Oui "libéral" ça me va.

Je ne sais pas si je participerai au forum... peut-être hein. En tous cas bonne continuation, et oui, je suis d'accord avec vous pour garder de genre d'espace de communication ouvert et décalé (décalé d'un pas de côté, mais le pas de côté des fois, c'est nécessaire, et tous ceux qui ont fait du dev le savent).

Bon we !